banque en ligne
Publié le - 376 visites -

Quels résultats pour la SCPI de rendement en 2020 ?

Parmi les SCPI, celles de rendement ont été les plus à craindre avec la récession économique en raison de la composition de leurs locataires : des entreprises diversifiées certes, mais dont une partie exerce dans les secteurs en difficulté. Quels sont les résultats pour la SCPI de rendement en 2020 ?

Rappel sur la composition d’une SCPI de rendement

Afin de mieux comprendre les retombées de la crise sur les SCPI, rappelons brièvement de quelles typologies d’immeubles son parc est composé.

Paysage Urbain, Ville, Bâtiments

  • Les SCPI de bureaux : son patrimoine accueille majoritairement des bâtiments à usage de bureaux (environ à hauteur de 70%), le reste étant constitué d’immeubles diversifiés (hôtels, locaux d’’activité)
  • Les SCPI de commerce : son parc loge plutôt des murs de boutiques et de magasins. D’autres types d’immeubles (environ 25%) destinés à d’autres exploitations viennent aussi s’y intégrer (immobilier de bureaux, hôtels ou autres)
  • Les SCPI diversifiées : ces dernières incluent tous types d’immobiliers dans leur patrimoine (de bureaux, de commerces, de locaux d’activités, d’établissements hôteliers), ainsi que de places de parking
  • Les SCPI thématiques : celles-ci se spécialisent particulièrement dans l’exploitation d’immeubles qui sont exploitées dans des domaines très spécifiques, comme l’environnement, l’éducation, la santé
  • Les SCPI européennes et internationales : elles développent leur patrimoine non seulement en zone euro, mais aussi dans d’autres pays étrangers suivant la propre stratégie d’acquisition de la société de gestion. Il s’agit généralement d’une composition d’immeubles diversifiés.

Les SCPI de bureau

Les immeubles de bureaux se désemplissent aujourd’hui en raison du confinement et de l’adoption du télétravail par la majorité des salariés. Quoi qu’il en soit, les baux sont maintenus et aucun report de paiement des loyers n’a été enregistré pour la majorité des locataires.

Les demandes locatives sont cependant en baisse et les immeubles nouvellement acquis sont restés inoccupés depuis la survenue de la pandémie. Ce qui affecte particulièrement le rendement des SCPI ayant vocation à exploiter les bureaux. Néanmoins, celles-ci comptent sur les autres entreprises locataires non touchées par la crise pour générer des loyers et distribuer les dividendes.

Les SCPI de commerce

Cette catégorie de SCPI de rendement a subi des lésions tangibles, étant composés de murs de magasins et de boutiques dont la majeure partie a été classée comme étant des commerces non essentiels. Les entreprises locataires sont à la fois des grands comptes, des PME mais aussi des TPE (toutefois à faible proportion).

Les grands comptes ont continué à régulariser leur situation, de même que les PME dotées d’une bonne santé financière. Les TPE en revanche semblent avoir été affaiblies, pour la plupart ; c’est pourquoi, des mesures spécifiques ont été prises en ce qui les concerne, à savoir la révision de leur échéancier, voire l’annulation des loyers au cours de la période la plus critique. Ces dispositions sont toutefois prises au cas par cas.

Les SCPI diversifiées et les SCPI thématiques

Ce sont celles qui ont le plus résisté à la crise. Ce, en raison de la forte diversité des immeubles de leur parc, pour les SCPI diversifiées, et de la typologie même des immeubles pour les SCPI thématiques. Ces types d’actifs sont les plus sécurisés, la nature de la demande locative étant totalement différente de celle des autres typologies d’immeubles comme nous venons d’aborder plus haut. Les immeubles spécialisés dans le domaine de la santé ne connaissent pas de vacance locative en effet, quel que soit le contexte, de même que les immeubles rattachés au domaine de la santé.

Les SCPI européennes

Elles jouissent d’une extrême diversification, ce qui en font des actifs assez peu risqués. Ce, bien que la crise soit mondiale et qu’elle touche tous les secteurs d’activité, indépendamment de la localisation du patrimoine.