banque en ligne
Publié le - 963 visites -

Investissement PERP : Anticiper sa retraite et réduire ses impôts

Le plan d'épargne retraite populaire (PERP) qui est pourtant un dispositif intéressant en termes d’épargne est encore rarement choisi, probablement parce que les épargnants ne connaissent pas les avantages de l’offre et préfère se tourner vers l’assurance vie.

Quelques chiffres

- 10% : seul 10% des retraités possèdent le perp
- 20% : seuls 20% des épargnants connaissent son existence.
- 30% : 30% de ceux qui sont en activité ont le PERP
- 50% : des retraités n’auraient pas bien préparé leur retraite

En termes fiscal, le PERP est certainement plus avantageux que l’assurance vie, mais jusqu’où ? De combien de somme parle-t-on exactement pour qu’il le soit ainsi ? Le PERP commence à prendre sa place quoi que pas autant que l’assurance vie. En 2013, on a compté plus de 2.000.000 de PERP actifs, mais la majorité était des personnes ayant un patrimoine financier de plus de 75 000€.

Le PERP est encore peu connu, contrairement à l’assurance-vie, chacun possède un régime fiscal intéressant, mais différemment. En effet, pour l’assurance-vie, c’est à la sortie des fonds qu’il est avantageux et le PERP à l’entrée, ce qui fait son plus, car chaque versement effectué sur le PERP réduira le revenu global imposable soumis à l’imposition sur le revenu.

Cependant, ces sommes versées passible de réduction d’impôt sont limitées à un plafond de 10% des revenus professionnels de l’année précédente. Et les revenus professionnels cependant sont limités à 8 fois le plafond de la sécurité sociale, ce qui donne un total de 29 626€.

Toute fois, ce plafond peut aller jusqu’à 10% de PASS qui est de 3703€, afin de permettre aux familles les plus modestes d’en bénéficier largement. Ainsi, la réduction sur les versements est entre 3 703 et 29 626€.

NB : Il est essentiel, de soustraire les différentes cotisations pour la retraite relatives au statut de salarié et de non salarié ainsi que la participation de l'employeur au Plan d'épargne pour la retraite collectif (PERCO), et d’ajouter les reliquats des années précédentes (le cas échéant).

A noter que, les couples mariés ou pacsés, peuvent confier leurs plafonds à un organisme mutualiste, qui permettra à l’un des conjoints de profiter de la part non utilisé du plafond de son conjoint s’il dépasse son plafond. Cependant, l’utilisation du surplus doit être stipulée dans la déclaration des revenus numéro 2042, à l'endroit prévu à cet effet. Cela exclus évidemment les enfants.
En résumé, le PERP est bien une bonne solution de placement, et un bon outil pour augmenter son argent et bien organiser sa retraite. En plus, il est toujours possible de profiter de l’avantage fiscal (réduction d’impôt), les sommes versées jusqu’à la fin de l’année.